Naviguer la complexité

"Si j'avais une heure pour résoudre un problème,
je passerais 55 minutes à réfléchir au problème et 5 minutes à réfléchir aux solutions."
Albert Einstein

Des processus méthodologiques

La pratique de la cartographie d’enjeux complexes suit une logique propre qui commence par une nouvelle approche de problématisation et idéalement d’implication de parties prenantes.

Des outils

La complexité systémique est difficile à appréhender sans outils adaptés, qui améliorent aussi l’efficacité du travail collaboratif.

Des réflexes

La pratique doit progressivement incarner des changements de posture afin de devenir des participant·e·s conscient·e·s au changement.

LE MAPPING SYSTÉMIQUE

Appliquez le changement de posture et de pratiques
 

Des méthodologies et des outils qui permettent de :

  • démêler les enjeux de durabilité et de transition, embrasser la complexité et la rendre plus tangible
  • dépasser les problèmes immédiats, appréhender les schémas sous-jacents et les dynamiques systémiques complexes
  • construire une compréhension commune, engager des conversations plus nourries entre collègues et avec les parties prenantes, et élaborer une vision commune plus lucide de la complexité du changement
  • identifier des opportunités d’action pour construire des stratégies systémiques afin de rendre un système plus sain et durable à différentes échelles
  • comprendre comment tirer parti des systèmes, anticiper des scénarios futurs, apprendre et nous adapter, construire une résilience stratégique
 
En savoir plus sur le diagnostic systémique

Il existe de nombreuses méthodes dites « à l’épreuve des balles » pour résoudre des problèmes. Certaines présentent une forme d’itérativité. Mais toutes sont basées sur une approche rationaliste et cartésienne qui divise, décompose un problème, un enjeu, à la recherche de l’élément qui génère(rait) le problème.

« Il n’y a aucun souci avec la méthode réductionniste, tant qu’on ne la confond pas avec la façon dont le monde fonctionne » Wes Jackson – écologiste américain

Cette approche est issue d’un mode de pensée réducteur qui nous vient des Lumières. Newton disait « La vérité se trouve toujours dans la simplicité, et non dans la multiplicité et la confusion des choses ». Les penseurs des Lumières ont permis des innovations inouïes à notre civilisation et le développement de notre modernité. Nous en avons malheureusement retenu beaucoup d’éléments qui dualisent (corps-esprit, homme-nature), une vision mathématique et mécaniste où tout serait comparable à une machine, et une pensée de contrôle de la nature. Or nos systèmes écologiques et sociaux ne fonctionnent pas comme cela.

« Dès notre plus jeune âge, on nous apprend à décomposer les problèmes, à fragmenter le monde. Cela rend apparemment les tâches et les sujets complexes plus faciles à gérer, mais nous payons un prix énorme et caché. Nous ne pouvons plus voir les conséquences de nos actions : nous perdons notre sentiment intrinsèque de connexion à un ensemble plus vaste. » Peter Senge

Nous naissons pourtant avec une capacité de compréhension de la complexité, ou du moins une capacité innée à la sentir. Nous savons que tout est lié, que nos actions ont des conséquences sur d’autres sujets.

L’approche systémique permet un changement de regard sur les enjeux complexes, mais aussi et surtout un changement de lecture, de compréhension et in fine d’action. Bien sur ce n’est pas facile à acquérir, à reconstruire, ni moins encore miraculeux en termes de résultats face à la complexité et l’incertitude du changement. Mais les bénéfices sont a minima d’être plus alignés avec la réalité, de cesser des actions ayant des impacts négatifs ou nuls, et de travailler autrement avec la complexité, que ce soit pour agir sur un enjeux de société, pour construire un modèle économique durable, une résilience stratégique, etc.

« Si vous voulez apprendre aux gens une nouvelle façon de penser, ne vous donnez pas la peine d’essayer de leur enseigner. Au lieu de cela, donnez-leur un outil, dont l’utilisation conduira à de nouvelles façons de penser. » R. Buckminster Fuller

Les humains sont des êtres visuels, et nous aimons les structures. Cependant, nombre de nos approches actuelles ne reflètent pas la nature systémique et complexe de la réalité. La cartographie systémique et les outils qu’elle propose nous aident à naviguer cette complexité.

Les méthodes et les outils sont des instruments permettant de comprendre les ensembles complexes et dynamiques dans lesquels nous vivons, afin que nous puissions en devenir des participants conscients. Ils peuvent également être utilisés pour améliorer l’efficacité du travail collaboratif, car les équipes de travail gagnent à être sur la même longueur d’onde. Les outils façonnent ce à quoi nous prêtons attention et la manière dont nous agissons. Ils permettent à notre esprit de donner une forme à notre intuition.

Des idées d'ateliers ?

Des exemples sont proposés sur chaque page expertise. Ils peuvent être organisés comme tels, dans un format workshop « découverte » unique pour se former et expérimenter l’approche systémique de la complexité du changement, ou être agencés dans le cadre d’un processus adapté à un contexte et des besoins spécifiques.

Atelier 4 : (Re)dimensionner un enjeu de soutenabilité dans sa complexité systémique. (une journée)

Nous ne sommes pas toujours dupes, mais nous sommes globalement formés à la simplification des problèmes, à la séparation des facteurs et à une identification de solutions souvent biaisées et limitées, sinon inappropriées à la réalité systémique.

Se mettre en capacité systémique implique de nombreux changements, de regards et de pratiques, et cet atelier vise à en identifier un certain nombre, en explorant la façon de questionner un enjeu social, écologique ou économique face à sa complexité systémique, pour en faire émerger des « solutions » plus adaptées.

🎯 Objectifs :

  • Être capable de reconnaître la complexité systémique d’un enjeu, de son changement et de l’incertitude liée.
  • Avoir intégré plusieurs logiques et propriétés de fonctionnement des systèmes complexes et savoir les intégrer dans vos questionnements et dans vos actions.
  • Avoir acquis les premiers réflexes et portes d’entrées pour construire un questionnement adapté à la complexité systémique, en sachant réintégrer un enjeu dans sa réalité dynamique.


Comment :
un atelier participatif, théorique avec une présentation entrecoupée de pratique, avec plusieurs niveaux d’approche sur le cadrage et la formulation d’une question d’exploration d’un enjeu complexe au choix.

Pour qui : toute équipe d’un département durabilité ou de l’action sociale qui désire expérimenter le démarrage du diagnostic de la complexité systémique.

Atelier 5 : Questionner la complexité des causalités d'un enjeu de durabilité. (une demi- à une journée)

Notre société a pris l’habitude de simplifier les problèmes et la recherche de solutions, de penser et d’agir un sujet à la fois (en silos), et tend naturellement à chercher des solutions avec une causalité (globalement) linéaire : « A chaque problème sa solution » dit-on, donc : « si mon problème est ceci, et si je fais ça, il devrait se passer ça »…

Cet atelier-formation introduit une approche systémique de diagnostic de la complexité de nos ‘problèmes’ de société, de durabilité, avec un outil destiné à appréhender la multiplicité des causalités, à identifier des circularités causales et à questionner nos actions de changement et leurs impacts.

🎯 Objectifs :

  • Savoir recadrer un enjeu dans sa complexité de façon adaptée à l’exploration de sa complexité systémique.
  • Pouvoir mieux appréhender la complexité systémique en sachant construire un diagramme de causalités multiples.
  • Avoir compris le concept, commencer à savoir identifier des boucles de rétroaction et pouvoir questionner les façons d’agir sur elles.
  • Être capable de questionner l’intrication de nos enjeux, de challenger nos logiques d’actions et connaître des possibilités d’action pour créer du changement face à la complexité systémique.


Comment :
un atelier introductif, participatif, théorique avec une courte présentation introductive, et, ou seulement, pratique avec un outil pour explorer un enjeu complexe au choix.

Pour qui : toute équipe d’un département durabilité ou une équipe de l’action sociale qui désire expérimenter collectivement un outil de diagnostic de la causalité systémique complexe  et d’identification des vecteurs dynamiques de changement.

Atelier 6 : Diagnostiquer et visualiser les processus de transition : des outils pour analyser le changement systémique. (une journée)

Nous parlons beaucoup de transition, mais concrètement, qu’est-ce que c’est ? Comment pouvons-nous l’appréhender, la visualiser et engager des discussions pour mieux la comprendre et y travailler ?

Très utiles, les outils les plus fréquents d’analyse de l’environnement (d’un secteur), comme SWOT et PESTEL, sont cependant fort statiques, silotés, linéaires… face à la complexité systémique et dynamique du changement.

Cet atelier-formation propose de les compléter, de changer de rythme et de dimensions pour entrer dans la danse des systèmes, comme le suggérait Donella Meadows, avec 3 outils systémiques d’analyse de l’environnement.

🎯 Objectifs :

  • Plonger dans le diagnostic systémique et dynamique d’un environnement, d’un secteur, d’un enjeu en transition.
  • Être capable de comprendre et avoir la capacité de visualiser et interroger les processus de transition, ie. de changement systémique.
  • Découvrir et acquérir les bases de 3 outils de visualisation du changement systémique.
  • Découvrir comment changer de rythme et entrer dans la danse des systèmes, comme le suggérait Donella Meadows.
  • Avoir appris à identifier et observer la complexité du changement systémique et à engager des discussions structurées.


Comment :
un atelier (très) dynamique et participatif ! De brèves introductions théoriques sur les frameworks, suivi d’une mise en pratique pour sentir l’énergie et le potentiel des outils appliqués à votre environnement.

Pour qui : des managers, toute équipe d’un département durabilité ou de l’action sociale qui désire expérimenter le diagnostic de la complexité systémique de son environnement en mutation.

Canopée Design facilite le diagnostic de votre complexité systémique

Exploitez la puissance de la complexité pour répondre aux exigences de vos enjeux de durabilité et de résilience commence par un diagnostic :
  • Comment l’environnement dans lequel vous travaillez fonctionne-t-il en tant que système complexe, interconnecté et dynamique ?
  • Comment l’enjeu complexe qui vous occupe se lit, évolue, entre en relations systémiques ?
  • Comment tester vos suppositions et vos hypothèses, individuelles, collectives et institutionnelles, afin d’apprendre et vous adapter efficacement?

Explorez les autres expertises

Tout est dans tout et tout est lié.
Vos besoins définissent le chemin.

Créer les conditions de la durabilité

Pensée systémique

Changer, impacter et s'adapter

Stratégie systémique et résilience

Adopter la collaboration systémique

Réseaux d'acteurs

Créer les conditions propices à la vie

Design régénératif

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

S'inscrire à la newsletter

Canopée Design vise à outiller, faciliter et conseiller les organisations et les territoires  pour appréhender la complexité systémique et activer les transformations  soutenables, et même régénératives.


Pour cela, elle propose de la facilitation, des ateliers-formations, des conférences et du ressourcement. Visitez CanopéeDesign.be.


L'utilisation de vos données sera limitée à communiquer occasionnellement sur les ateliers-formations planifiés, et progressivement communiquer des liens vers des contenus.